7 juin 2014

Ici et maintenant - Cueille le jour



Voici l'histoire de Prenna James, une jeune fille de dix-sept ans qui a immigré à New York avec sa mère. Mais Prenna ne vient pas d'un autre pays. Elle vient d'une autre époque. Un futur où la vie est devenue impossible, ravagée par une pandémie tuant des millions de gens et laissant le monde en ruines… Prenna et ceux qui ont fui avec elle jusqu'au temps présent doivent se fondre dans la société actuelle en suivant des règles strictes : ne jamais révéler d'où ils viennent, ne jamais interférer dans le cours de l'Histoire et ne jamais, au grand jamais, développer de relations intimes avec quiconque en dehors de la communauté. Mais tout bascule lorsqu'elle tombe amoureuse d'Ethan Jarves. 

Ce résumé ne donne pas très envie. On sent l'histoire maintes fois répétées d'une jeune fille amoureuse d'un garçon qu'il lui est impossible d'aimer sous peine de graves dangers. Mais elle l'aime. Mais ils bravent l'interdit. Point final. 

Ce n'est pas ce que j'ai ressenti en commençant le livre. Je rentrais de voyage quand j'ai découvert sur mon bureau un paquet estampillé Gallimard Jeunesse, que je remercie grandement de leur envoi ! Car ces éditions fantastiques m'ont envoyé non seulement les épreuves non corrigées mais aussi le livre final ! Ma valise était pleine, il était dix heures du soir, j'étais crevée mais j'ai quand même commencé le bouquin parce qu'il me disait bien - non, ce n'est pas paradoxal! - Je l'avais repéré sur le programme Mai-Juin-Juillet de Gallimard Jeunesse et l'idée d'une pandémie à l'origine de cette fuite contrainte formait une trame originale et notable. J'ai donc entamé ce Brashares avec curiosité. Et j'ai très vite reposé ce bouquin - mais pas pour les raisons que vous croyez ! J'ai flairé tout de suite le roman génial, celui qu'il est impossible de lâcher et qui se dévore jusqu'à trois heures du matin - avec une valise à ranger, je devais remettre ma lecture à plus tard. Plus tard ? Un quart d'heure après je replongeai dedans. Sans surprise, je l'ai reposé à deux heures quarante du matin. Mais il m'a fallu deux lectures pour faire cette chronique et la première m'a plus plu que la seconde. 

Mention spéciale pour le livre-objet. Joli packaging, vous ne trouvez pas ?

Une particularité de ce bouquin est qu'Ann Brashares commence par narrer l'histoire du point de vue d'Ethan, oh pas bien longtemps, le temps d'un simple chapitre, avant de donner la parole à Prenna jusqu'à la dernière page. C'est intéressant même si je préfère le point de vue de la jeune fille, qui nous en apprend plus sur la pandémie et l'intégration difficile au monde actuel. La plume de Brashares retranscrit extrêmement bien les pensées adolescentes, comme elle l'avait prouvé dans Quatre filles et un jean. C'est fluide, c'est authentique, c'est tantôt drôle tantôt tragique, et on n'a pas besoin de descriptions minutieuses pour s'imaginer aux côtés des protagonistes ni de longues phrases pour nous faire sourire ou nous émouvoir. C'est vraiment un point fort pour s'immerger dans le récit : une bonne plume, qui se lit avec confiance et plaisir. 

Côté personnages j'ai eu l'agréable surprise de ne pas trouver de triangle amoureux : il existe encore des romans sentimentaux où les personnages n'ont pas le coeur qui balance entre vampire et loup-garou entre deux jeunes gens ! Par contre, rien d'original dans le couple Prenna-Ethan, très prévisible. Mais Prenna est intéressante par ses réflexions et ses pensées et Ethan est très touchant par son amour sincère et son côté timide et assuré à la fois. Ces deux jeunes un peu maladroits ne m'ont pas spécialement marquée mais j'ai passé un bon moment avec eux. J'ai un seul regret mais il vous spoilerait un véritable coup de théâtre, alors je me contenterai de paroles sybillines : j'aurais aimé qu'un personnage reste plus longtemps, pour qu'on puisse mieux s'y attacher. Il était très intéressant et j'aurais aimé en apprendre plus sur lui. Voilà, si vous lisez le livre vous saurez de qui je parle ! 

On entre dans le vif du sujet : le roman gravite autour de deux thèmes, cette romance impossible et une pandémie meurtrière qui a forcé les habitants futurs à fuir leur époque. C'est le point fort du récit, sa note originale. Le fléau ne vient pas directement des hommes, et pourtant, on comprend que si les moustiques transmettent la maladie, c'est l'Homme qui est à l'origine de celle-ci, par son comportement irrespectueux et sa soif intarissable d'énergie. 


Et ça, c'est le message du roman - j'ai tendance à en chercher dans toutes mes lectures en ce moment ! -  Je l'ai trouvé fort. 
Dans son apostrophe aux lecteurs - présente uniquement sur les épreuves non corrigées. Vous voulez que je le recopie ? - , Ann Brashares voulait qu'elle et nous soyons connectés. Et j'ai eu le sentiment fort que dans certains passages, Ann parlait directement. Ce n'était plus ses personnages, c'était vraiment elle qui s'adressait à nous. Ce roman nous fait prendre conscience d'une manière différente que la Terre repose sur un équilibre fragile et que chaque petit geste que nous faisons, chacun de notre côté, a un réel impact. Oui, ça ne change pas beaucoup des discours que nous entendons. Dans ce cas, pourquoi ce message est-il si fort ? Parce que Brashares nous montre l'après

C'est ça, la force du roman : il nous met en garde en nous montrant comment les choses pourraient évoluer. Vous me direz que c'est déjà le cas de dizaines de chansons, poèmes, livres et communiqués officiels et c'est vrai. Mais ce bouquin fait 314 pages et on a le temps de penser, de passer par toute une gamme d'émotions, de s'attacher aux personnages, d'en apprendre plus sur un hypothétique futur, et ce par les yeux d'une personne qui ne connaît pas notre époque, qui s'émerveille de pouvoir manger une mangue juteuse ou de se promener à l'air frais sans danger, tout en critiquant notre inconscience, notre société de consommation insatiable et notre incapacité à vivre le moment présent. Et tout ceci, on le lit on se le prend vraiment en pleine face dans des lettres de Prenna à son jeune frère Julius. Ce sont ces passages d'une page à peine qui m'ont le plus émue et le plus marquée. 


C'est vrai que hors contexte, en les lisant comme ça, ces lettres semblent jouer la carte du mélo. Mais ce n'est pas ce que dégage le livre. Non, on sent plutôt une sorte de joie, d'urgence aussi, et même si j'ai tendance à rendre tout ça très emphatique je pense que ce bouquin a vraiment quelque chose. L'idée d'un personnage extérieur n'est pas nouvelle, on le retrouve déjà dans Micromégas de Voltaire - ça sent encore l'oral de français ! - et pourtant ce thème n'est pas éculé. 

Pour finir, je dirais que si les personnages ne sont pas l'élément marquant de Ici et Maintenant, le dernier Brashares est porté par la plume spontanée de son auteur et par un message fort et actuel. Ce livre a frôlé le coup de coeur. Une bonne découverte !
                                        


Ici et Maintenant est un roman écrit par Ann Brashares et a été publié le 8 Avril 2014 par les éditions Delacorte Press sous le titre The Here and Now. Il fait 242 pages en langue anglaise et 314 en langue française. Le roman a été traduit en français par Vanessa Rubio-Barreau est est paru aux éditions Gallimard Jeunesse le 4 Juin 2014. Il coûte 16,50 euros.


Ann Brashares a grandi aux côtés de ses trois frères à Chevy Chase, dans le Maryland, avant d'étudier la philosophie au Barnard College, une branche de Columbia University à New York. Avant de continuer ses études de philosophie en école supérieure, Ann pris une année afin de travailler comme éditrice dans le but de mettre de l'argent de côté pour son école. Mais l'amour de son travail pris le dessus et elle n'étudia pas en école supérieure, restant à New York et travaillant de nombreuses années comme éditrice. Ann passa ensuite d'éditrice à auteur à plein temps grâce à sa première saga The Sisterhood of the Traveling Pants (Quatre filles et un jean). Ann et son mari vivent à New York avec leurs trois enfants. 
(Librement traduit du site Goodread)

54 commentaires:

  1. j'ai déjà lu plusieurs avis de ce roman et celui-ci est le premier qui soit franchement enthousiaste! Finalement je crois que je vais le rajouter à ma wish-list... Sinon, est-ce que tu as lu la BD "La spirale du temps" (c'est un Yoko Tsuno) et même si ce n'est pas pour la même raison que Monia finit par aterir dans le présent de Yoko, le thème (que j'avais trouvé super dans cette BD) est assez proche de "Ici et maintenant".
    Et, sinon, très belle chronique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement ce n'est pas le livre de l'année mais je l'ai plutôt apprécié ^^
      Tu me diras ce que tu en as pensé ? Sinon oui j'ai lu ce Yoko mais ça fait longtemps… De quoi parle-t-elle ?
      Merci beaucoup !!

      Supprimer
    2. Je viens de finir "ici et maintenant" et j'ai beaucoup aimé même si la fin m'a déçue... Sais-tu s'il y aura une suite?
      "La spirale du temps" raconte l'apparition de Monia à l'époque de Yoko et qui vient (je vais vite) tenter de sauver l'humanité (à la réflexion c'est vraiment très très proche de "Ici et maintenant").

      Supprimer
    3. Je ne sais pas du tout, mais la fin n'en laisse pas présager. C'est assez rare d'ailleurs !
      J'ai lu "La spirale du temps" il y a bien longtemps ;) Les dessins de Leloup sont incroyables ! Il faudrait que je rouvre la BD ^^

      Supprimer
  2. Je l'ai lu et j'ai été plutôt partagée sur cette lecture.

    RépondreSupprimer
  3. Je n'en peux plus de lire d'aussi bonnes critiques sur ce livre ^^ Il me le faut ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha :p Hâte d'avoir ton avis sur ce Brashares !

      Supprimer
  4. Waw ! Tu me donnes vraiment envie de le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ;) Tu me donneras ton avis ?

      Supprimer
    2. Pas de soucis, normalement je le reçois mi-juin. :)

      Supprimer
    3. Pour ton anniversaire ou en SP ? ;)

      Supprimer
    4. J'ai fais un concours pour en gagner un exemplaire et j'ai gagné !

      Supprimer
    5. Celui de Gallimard ? Bravo en tous cas !

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Hâte de connaître ton avis sur ce livre ! :)

      Supprimer
  6. J'ai bien envie de le lire, celui-là :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :) Ils ont lancé une grande campagne de promotion, Facebook et posters… J'en ai deux mais ils sont un peu cornés, je pourrais peut-être en faire gagner un ? Vous en pensez quoi ? ;)

      Supprimer
  7. L'idée à l'air sympa, mais je trouve l'histoire d'amour en trop ! Et j'aime beaucoup les couleurs de la couverture... Peut-être que je le lirai si je le trouve à la bibliothèque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que serait un roman dystopique sans histoire d'amour ? ^^ Je trouve que tu as raison, mais de toute façon elle n'est pas si développée que le résumé le laisse entendre. Ce n'est pas LA grande trame du bouquin, quoi. Mais ça occupe une bonne place quand même.
      Tu me diras ce que tu en pensé si tu le lis ? ;)

      Supprimer
  8. Oh, quel joli paquet *-*
    Je suis contente que tu aies bien aimé, parce que je trouvais qu'Ann Brashare n'avait pas vraiment écrit de roman qui valait la peine d'être lu depuis Quatre filles et un jean... Et puis, ça la sort de sa zone de confort !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vraiment joli, tout étincelant (certains diront que la couverture fait bling bling mais je l'aime bien. Pas tant les prismes, qui ont une signification - que les lettres iridescentes…) ^^
      Elle a écrit quoi d'autre depuis 4 filles et 1 jean ? J'ai plutôt aimé le début (et le concept !) du bouquin mais ça manquait de souffle à la fin… J'avais l'impression de relire les même choses ou du moins, rien de bien original. Tu en avais pensé quoi ?

      Supprimer
  9. Ce qui m'attire c'est la couverture et le paquet ! Ensuite l'histoire me semble originale en restant un peu Roméo et Juliette. Bref je commande ce livre pour Noel après avoir lu Vango entres autres.

    Leila. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, ils donnent envie d'en savoir plus ! Je ne sais pas pour toi, mais personnellement la couv' a beaucoup de poids quand je choisis un livre ^^
      Et tu as bien résumé le bouquin en une phrase ! Chapeau. Tu me diras ce que tu en as pensé au final ?

      Supprimer
    2. Moi aussi la couverture a beaucoup d'influence sur le choix des livres. ^^ Au premier abord, je privilégie les livres avec des couvertures originales... Ca peut paraitre étrange ! Mais c'est comme ça, bon après bien sûr je me penche sur le résumé aussi car bon comme on dit "il ne faut pas se fier aux apparences !".
      Ahah merci. :)

      Leila. :)

      Supprimer
    3. Exactement ! Multiversum par exemple, j'ai flashé sur la couverture avant même de savoir de quoi ça parlait...

      Supprimer
    4. Waw je viens de chercher sur internet, effectivement ça donne envie. *o*

      Leila. :)

      Supprimer
  10. Ce livre me tente ENORMEMENT ! Je l'attends dans ma BAL !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu en feras une chronique ! J'aimerais bien avoir ton avis dessus ;)

      Supprimer
  11. Je suis vraiment contente, j'étais allée à la maison du livre pour acheter mon agenda et regarder les livres qu'ils avaient (je n'avais pas prévu d'acheter de livres aujourd'hui), et donc on regardait les livres avec ma mère (dont ceux que JB avait parlé et aussi ceux dont tu avais parlé sur ton blog safran) quand je le vois ! :D Je l'ai pris et même que le résumé plaisait à ma mère ! Merci safran d'avoir parlé de ce livre !
    (j'avais prévu ce livre pour mon anniversaire ou noel !).

    Leila. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ! Il faut que j'achète le mien aussi ;) Tu as pris quoi comme agenda ?
      Ta mère l'a-t-elle lu ? Si oui, qu'en a-t-elle pensé ?
      Avec plaisir, je suis heureuse de t'avoir fait découvrir ce bouquin ;) Mais qu'as-tu pensé de la fin ? Elle m'a laissé dubitative...

      Supprimer
    2. Ah zut j'avais oublié de répondre aux questions que tu m'avais posée je suis désolée. :0

      Sinon mon agenda est un QuoVadis, avec des dessins de Keith Haring dessus (ahlàlà cet agenda je l'avais déjà vu l'année dernière je l'aime... Une idylle fabuleuse naquit entre nous (enfin bref il faudrait que j'arrête de raconter mes histoires là ^^)).
      Quant à ma mère elle n'a pas lu le livre, mais oui pourquoi pas je le lui conseille en tous cas.

      Leila. :)

      Supprimer
    3. Cool pour l'agenda !! C'est sympa Keith Haring, j'ai un sac de lui (celui qu'on reçoit en s'abonnant à Phosphore ^^) Le mien est super sobre, blanc avec une protection grainée marron foncée. Et j'ai une trousse grainée noire et un trieur 20 cases grainé noir aussi, on dirait la panoplie d'un businessman ^^ Mais j'aime bien ce style sobre !
      C'était juste pour savoir :)

      Supprimer
  12. Je l'ai fini et j'ai adoré. :)

    Leila.:)

    RépondreSupprimer
  13. Réponses
    1. Si tu le lis, tu pourras me donner ton avis ? ;)

      Supprimer
    2. (Au fait je suis fan de ton avatar ^^ Ce caméléon est adorable ! C'est Pascal, non ?)

      Supprimer
    3. J'adore moi aussi ce gravatar depuis le temps que je le regarde s'animer...

      Leila. :)

      Supprimer
  14. Je l'ai lu (il y a un mois environ^^) et j'ai franchement adoré !
    J'ai également eu droit au joli paquet avec à l'intérieur de jolis aimants "Ici et Maintenant" ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux s'il t'a plu !
      Oh, sympa les aimants :D

      Supprimer
  15. Mais je suis trop jalouse ! Pourquoi vous avez eu droit au paquet avec des aimants et compagnie alors que moi j'ai juste eu le livre ? :)
    Non j'exagère, tant que j'ai pu lire le livre je suis contente.

    Leila. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha j'ai pas eu les aimants non plus ^^

      Supprimer
    2. C'est vraiment bien comme technique commerciale. ^^

      Leila. :)

      Supprimer
  16. une jolie lecture (et un coup de cœur pour la couverture), mais pas d'énorme révélation non plus! lien vers ton billet au passage!

    RépondreSupprimer
  17. Une lecture qui me fait envie ! En +, la couverture est super belle♥ =)
    Une jolie chronique *-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui la couverture est vraiment bien faite mais pour ceux qui comme moi au début n'auraient pas encore remarqué, sur la première page de couverture on ne voit qu'une partie de visage, mais si vous regardez la dernière de couverture il y a la seconde de couverture alors si vous dépliez vous voyez le visage en entier. Je ne sais pas si c'est très clair. ^^

      Leila. :)

      Supprimer
  18. Coucou,
    Je l'ai vu récemment en magasin, et je l'avais regarder sans y porter un très grand intérêt. Mais tu m'as vraiment donner envie de le livre! Merci =)
    Et j'aime beaucoup tes chroniques =)

    RépondreSupprimer
  19. Je l'ai lu et je n'avais pas été aussi emballée que toi, mais c'était quand même une très bonne lecture.

    RépondreSupprimer
  20. J'ai lu ce livre et j'ai adoré !

    RépondreSupprimer

Coffee & Books demeure en ligne, mais il n'est plus possible de commenter les articles. Pour savoir pourquoi, merci de vous référer à l'article "Dernier baisers". Il est toujours possible de me contacter via l'adresse mail ou le formulaire prévus à cet effet.
Merci !

Les dernières chroniques

      

En cliquant sur les couvertures, vous accéderez aux dernières chroniques publiées sur Coffee & Books. Bonne lecture !

Vous aimerez aussi...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Coups de coeur du moment