18 mars 2014

L'empreinte de la Malédiction - par Wellan

Grâce à Wellan, un nouveau texte en épisodes est publié sur le blog ! 

___


Pénétrez dans les méandres d'une forêt où cohabitent enchantements et créatures fantastiques. 
Suivez une jeune femme dans sa fuite effrénée pour échapper à son peuple.
 Sous les esquisses d'une plume, un nouveau monde d'encre a éclôt.
Celui d'une Elfe, héritière d'un royaume.
Un nom, un seul.
Armënia.


Les soldats de mon père me talonnaient, ils me pourchassaient, moi,
future Reine des Elfes.
 Je m'étais enfuie il y a trois jours, lorsque des glyphes étranges
étaient apparus sur mes avant-bras. C'est en entrant dans la Salle du
Conseil, lorsque tous les Hauts-Dignitaires Elfes s'étaient tournés
vers moi, me fixant d'un regard dur, que je les avais remarqué. Et
maintenant, je fuyais... Je fuyais pour échapper aux miens.
 Derrière moi, j'entendais les voix de mes poursuivants.
"Plus vite! Plus vite!"
Je devais pouvoir me reposer sans crainte, et pour cela, je devais
mettre un maximum d'écart entre eux et moi.
"Plus vite! Plus vite!"
Mon pied se prit dans une racine, et je
tombai la tête la première
dans une flaque. Étourdie par ma chute, je restais allongée quelques
instants afin de reprendre mes esprits.

___

 -Alors, vous la voyez?
-Non, répondirent plusieurs voix.
-Séparez-vous! Je sais qu'elle n'est pas loin!
Et merde! J'avais fais tous ces efforts pour rien. Je regardais
rapidement autour de moi, cherchant une cachette quelconque.
Uniquement des arbres. Il fallait donc que je me mette en hauteur.

Je m'étais à peine réfugiée en haut d'un arbre, lorsque Sélibnëar
entra dans la clairière.
- Armënia, es-tu là? demanda-t-il à voix basse.
- Oui, j'arrive!
Je descendis précipitamment de l'arbre et me jetai dans ses bras. Il
me sera contre lui, et je me laissais aller quelques instants contre
sa poitrine. Il prit mon visage dans ses mains, et plongea son regard
dans le mien, puis m'embrassa fougueusement.
- Je dois partir et tu le sais, lui dis-je tandis que je le repoussai gentiment.
- Laisse moi venir avec toi!
- Non, c'est trop dangereux! répliquai-je. Et puis, mon père te tuera!
- Écoute moi bien! Je ne te laisserai jamais seule face au danger, et
tu le sais!
Un cri d'alarme interrompit notre conversation. On nous avait repéré!
J'attrapai la main de Sélibnëar tout en lui jetant un regard qui en
disait long, et nous nous mîmes à courir.

  La nuit était tombée depuis environ une heure lorsque nous arrêtâmes
enfin de courir.
- Alors, tu es content! hurlai-je folle de rage.
- Armënia, écoute...
- Non! À cause de toi, on m'a retrouvé! Si jamais je me fais prendre,
ce sera de ta faute!
C'était parti tout seul, et je m'en voulais quand même un peu... Ce
n'était pas que de sa faute, mais aussi de la mienne.
Je m'éloignais de Sélibnëar, et allais m'installer pour dormir.


A suivre

1 commentaire:

Coffee & Books demeure en ligne, mais il n'est plus possible de commenter les articles. Pour savoir pourquoi, merci de vous référer à l'article "Dernier baisers". Il est toujours possible de me contacter via l'adresse mail ou le formulaire prévus à cet effet.
Merci !

Les dernières chroniques

      

En cliquant sur les couvertures, vous accéderez aux dernières chroniques publiées sur Coffee & Books. Bonne lecture !

Vous aimerez aussi...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Coups de coeur du moment