14 mai 2013

Victoria Rêve - Semaine Timothée de Fombelle



« Victoria voulait une vie d'aventures, une vie folle, une vie plus grande qu'elle. Et l'on disait tout autour d'elle : "Victoria rêve. " [...]
Mais depuis quelque temps, un monde imaginaire débarquait dans son existence. Elle avait l'impression d'une foule de personnages qui descendaient de sa bibliothèque en rappel pour venir semer leur pagaille.
Victoria voulait savoir ce qui lui arrivait. Y avait-il un lien avec les livres qui disparaissaient de sa chambre ? Toutes ces pages étaient-elles en train de se glisser à l'intérieur de sa vie ?
Cela devenait sérieux, étourdissant, comme une invasion. »


J'attendais déjà depuis octobre - comme beaucoup ! - une nouvelle histoire de mon auteur fétiche; Timothée de Fombelle  bien entendu... Nous étions déjà au courant sur le forum grâce à Timothée lui-même qu'un roman était prévu pour avril dans le Je Bouquine (puisque ce Je Bouquine est paru mi-avril). Et enfin il est arrivé ! D'autant que comme c'était une nouvelle formule (très jolie en passant) le numéro précédent l’annonçait en ne donnant aucun information sur le roman que j'attendais impatiemment !
            Dans cette histoire, rêves, histoires, réalité se mélangent. Il est vrai que j'ai parfois été un peu embrouillé. Mais on s'attache beaucoup à Victoria, proche de nous, encore plus de vous si vous êtes aussi collégien -comme elle- qui a un ami tout aussi attachant, une soeur "déjà vieille à 17 ans" qui ne cesse de râler en appelant de Venise, un papa à secrets, ou une camarade qui ricane d'elle ... Une palette de personnages hauts en couleurs ...

            Rêves et réalités se mélangent oui. Bercée par les livres, par l'aventure, Victoria a des rêves qui font pétiller l'imagination. De l'aventure et des mots; on se retrouve à travers ce personnage et on retrouve l'esprit de Timothée. On retrouve bien sûr sa poétique écriture, si magique, celle qui invite le coeur à danser. On retrouve des thèmes comme l'adolescence et les rapports entre collégiens, mais surtout l'aventure, la lecture et la famille.

                De sa plume enchanteresse, Timothée de Fombelle peint en nous dans images magnifiques, il évoque des sensations, des sentiments, ne vision sur les choses qui m'a réellement charmé.

            De la poésie, des personnages attachants, et des thèmes touchants. Une fin ravissante qui reflète à merveille l'univers de son auteur. La lecture et l'aventure nous entraînent sans plus attendre danse une danse enivrante de mots et d'émotion. Un véritable rêve les yeux ouverts.


………………………………….

Victoria est une enfant rêveuse. Elle désire une vie beaucoup plus pimentée et trouve la sienne banale. Est-ce que tout va basculer le jour où le petit Jo lui demande les trois cheyennes, le jour ou elle voit son père en bottes de cow-boy. Pourquoi ses livres disparaissent-ils ainsi ?

Je pense que ce court livre inspire une belle philosophie, peut-être voit on les choses différemment. J'en tire l'avis que je, ou nous devrions rêver plus souvent. J'ai beaucoup aimé ce livre, Victoria est très attachante. La perspective de voir notre monde devrait changer. Il inspire beaucoup d'imagination et ce livre est très inventif. 
.......................................................................



Victoria rêve. Elle rêve de mille et une aventures, "de dangers, de poursuivants armés, d'amis qui se battraient pour elle à l'épée, de rivières à traverser à la nage traquée par un ours. [...] Elle voulait des parents otages des Pygmées qu'il serait impossible de libérer.[...] Victoria voulait une vie d'aventures, une vie folle, une vie plus grande qu'elle." 
Victoria mène une vie normale. Tout ce qu'il y'a de plus normal. Mais tout basculé le jour où le petit Jo lui parle des trois Cheyennes, et qu'elle voit son père habillé en cow-boy... 



 Ce petit roman d'une centaine de pages se dévore en un éclair. Il est facile à lire, très facile à lire.
Les mots sont simples. On pourrait dire que les plus jeunes peuvent le lire, mais c'est assez perturbant. Je pense que ce livre n'a pas de restriction d'âge. 
C'est frais, étrange comme ambiance, assez vaporeux comme les rêves de Victoria. Mais j'ai l'impression que ce n'est qu'une surface, rien n'a vraiment été approfondi, il n'y a que quelques aventures. Mais en même temps je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé, j'ai plongé dedans ! 
C'est beau aussi.. Très intimiste, sympathique. 
On peut facilement s'identifier à l'héroïne, plongée dans ses livres, à l'humour critique, qui rêve rêve rêve... 
Je ne dirais pas qu'il est rempli d'émotion ce petit bouquin je dirais qui est empli de couleurs. 
Tout va très vite, ça mélange le rêve et la réalité mais c'est tout d'même facile à comprendre. 
Tous les mots sont à leur place, on les oublierai presque. 
Victoria voit sa vie comme fade, banale, monotone (etc) mais ce chamboulement va vite changer sa vision des choses. (Voir extrait ci-dessous) 
Tendre, chaleureux, il peut plaire à tous ! 



"Le nouveau roman de Timothée de Fombelle dit la force de la lecture et de l'imaginaire aujourd'hui, envers et contre tout. 
C'est un petit livre sur les grands livres qui nous habitent." 


"-J'ai beaucoup de respect pour les livres, dit simplement son père qui avait tant de respect pour eux qu'il n'en avait jamais touché un seul de sa vie."
"Victoria n'abandonnait aucun de ses rêves [...]. Mais elle sentait pour la première fois la beauté de certaines choses de sa vie, tout ce qui lui appartenait déjà : la forme ronde d'une larme de son père sur la page d'un livre," 


Victoria Rêve, par le grand Timothée de Fombelle, Éditions Gallimard Jeunesse (il a paru dans le Je Bouquine n° 339), 13 euros 50, 112 pages
Merci à Nathan, Chocolat Fondu et Feuy !


4 commentaires:

  1. Je voulais le lire, j'ai vu qu'il était en nouveautés dans ma médiathèque principale, je le prends la prochaine fois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est superbe :) Timothée de Fombelle raconte avec beaucoup de talent la vie de Victoria, en qui je me retrouve beaucoup :D

      Supprimer
  2. Ce roman n'était pas dans JB ?
    En tous cas je crois que je ne l'ai pas fini et il faudra que je le finisse.

    Leila. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que si, un extrait du moins :)
      Fonce il est génial !

      Supprimer

Coffee & Books demeure en ligne, mais il n'est plus possible de commenter les articles. Pour savoir pourquoi, merci de vous référer à l'article "Dernier baisers". Il est toujours possible de me contacter via l'adresse mail ou le formulaire prévus à cet effet.
Merci !

Les dernières chroniques

      

En cliquant sur les couvertures, vous accéderez aux dernières chroniques publiées sur Coffee & Books. Bonne lecture !

Vous aimerez aussi...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Coups de coeur du moment