13 mai 2013

Vango tome 1 : Entre ciel et terre - Semaine Timothée de Fombelle


Pour feuilleter un extrait du roman, cliquez sur la couverture !



Paris, 1934. Devant Notre-Dame, une poursuite s'engage au milieu de la foule. Le jeune Vango doit fuir. Fuir la police qui l'accuse, fuir les forces mystérieuses qui le traquent. Vango ne sait pas qui il est. Son passé cache de lourds secrets. Des îles silencieuses aux brouillards de l'Écosse, tandis qu'enfle le bruit de la guerre, Vango cherche sa vérité.


Tout commence en 1934, en France, devant Notre-Dame de Paris où Vango Romano va devenir prêtre ! Tout a l'air de bien se dérouler jusqu'à ce que le commissaire Boulard débarque. Vango est accusé d'avoir commis un meurtre dont il n'est pas coupable. C'est le début d'une fuite sans fin où il nous entraîne en Italie, en Angleterre, en Écosse, dans un Zeppelin, en France... Vango nous fait voler autour du monde en un voyage merveilleux et haletant.
Le suspense est à son comble, tous les personnages ont chacun leur histoire, leur vie, leur caractère bien à eux et son très attachants. Cette écriture si particulière de Timothée de Fombelle à qui nous devons "Tobie Lolness" nous fait toujours autant rêver. Il écrit simplement et poétiquement. Il a une manière de cacher les choses et de nous les dévoiler sous effet de surprise toujours très amusant. On retrouve comme dans Tobie Lolness cette organisation du roman qui nous fait passer de la fuite de Vango, à son passé, à la découverte de nouveaux personnages mystérieux ou à la suite de l'histoire d'un des autres personnages du roman.
Ce roman au rythme léger et palpitant nous met des images magnifiques plein la tête nous donnant l'impression d'y être. L'enfance de Vango et son histoire est un vrai mystère que nous découvrons peu à peu. Tout ça dans un cocktail d'amour, d'amitié, de haine, de rires, de tristesse, de pleurs, de joie et de colère. Timothée de Fombelle nous offre un nouveau miracle de la littérature jeunesse. Un livre, un délice, une merveille, à mettre absolument dans sa bibliothèque !



Merci à Nathan, du blog Le cahier de Lecture de Nathan, partenaire du blog !


........................................................................................................




 Paris, 1934. Vango Romano est allongé sur le sol de pierre froide et s'apprête à être ordonné prêtre. Mais des hommes armés et inconnus et des hommes de la police, le prennent en chasse. Vango s'échappe et la course-poursuite s'engage : le temps d'un retour en arrière, nous assistons à la découverte de Vango et de sa nourrice Mademoiselle par les braves insulaires de Salina, l'une des îles Eoliennes des eaux bleues de la mer Tyrrhénienne, près de la Sicile. Personne ne sait d'où viennent les deux naufragés, qui s'établissent et demeurent sur l'île.
Vango grandit et devient aussi taciturne qu'indépendant. Suite au sauvetage de Pippo Troisi, un des habitants de Salina, par l'enfant, ce dernier découvre les moines "invisibles" du monastère de l'île d'Arkudah, qui vivent cachés du monde dans leur monastère entouré de jardins luxuriants et de... lapins. Quelques années et de nombreuses visites nouent des liens étonnants et forts entre les moines et le garçon.
Mais un jour, Zefiro, supérieur du monastère, l'envoie près d'Hugo Eckener, commandant du majestueux Graf Zeppelin, qui pratique la "résistance de l'air" face à la montée du nazisme (l'histoire se passe pendant la Seconde Guerre mondiale).
1929, parmi les nuages et les rayons de soleil, Vango fait partie d'un voyage à bord du zeppelin, une année durant. Il y rencontre Paul et Ethel, deux enfants de son âge, frère et soeur, qui viennent de perdre leurs parents. Le trio devient un groupe d'amis, mais du jour au lendemain, Vango disparait.
Et au fil des chapitres apparait une sorte de "ballet" de personnages qui ont côtoyé le fugitif.
Un fugitif innocent et recherché par la police en la personne de l'inimitable commissaire Boulard, mais aussi par des tueurs soviétiques à la solde de Staline, qui le surnomment "L'Oiseau": un oiseau qui vole plus haut que ses poursuivants : rattrapé, il s'échappe. Et dans cette course-poursuite haletante où se mêlent passé et présent, le jeune homme à l'identité mystérieuse n'est pas seul. De chaque coin du monde, de Paris aux îles où il a grandi en passant par l'Ecosse ses amis sont là.
Mais "Qui es-tu ?
           Qui es-tu ?
           Qui es-tu ? " Vango ?", comme l'écrit si justement Ethel...




Quel livre incroyable ! Il est étourdissant et nous emporte dans une course-poursuite complexe et effrénée dans laquelle entrent des personnages qui ne disparaissent jamais vraiment. Timothée met en scène des dizaines de personnages différents et uniques, qui ont une saveur de vérité, d'authenticité : mais Ethel est néanmoins comme irréelle, c'est une jeune fille élégante aux manières agréables et au charme indiscutable. Zefiro la décrit ainsi : "Il comprit d'abord : "Est-elle ?" et il se dit que c'était la question qu'on devait se poser en se pinçant chaque fois qu'elle entrait dans une pièce." Elle est forte et fragile, sensible et laisse dans son sillage une trace qui marque jusqu'aux chroniqueurs parisiens. Et qui nous marque nous, lecteurs, bien sûr.
Vango est aussi de ces personnages à part, de ceux que l'on n'oublie pas. Il est pourchassé sur toute la planète mais a la "force des survivants". Elevé par sa nourrice bienveillante, il a néanmoins connu la mort depuis son enfance. Ce n'est pas un héros prétentieux et toujours sur le devant de la scène : il est sensible et discret, il a un charme certain, et se dissimule là où ni les autres personnages, ni nous autres lecteurs, ne l'attendions.
Zefiro est un moine au caractère marqué. Bien que vivant avec les autres frères sur une île reculée de la mer Tyrrhénienne, il n'hésite pas à camoufler son identité et à dissimuler au monde l'existence du monastère invisible, ou encore à voyager aux quatre coins du monde.
Mais ces personnages forts n'en sont pas moins humains, et c'est ce qui rend ce livre superbe. Il a tout pour lui, ou presque : des personnages vivants, tantôt comiques, tantôt mystérieux voire irréels. ; tantôt enfants, tantôt adultes ; et toujours écrit avec finesse et sentiment. En fait, j'irais même jusqu'à parler d'émotion.
Et le monde, quel vaste cadre pour une intrigue ! Plus que le monde, puisqu'il y a aussi le ciel, avec l'imposant Graf Zeppelin (qui est sali par la croix nazie, car l'intrigue se déroule, comme écrit plus haut, pendant la Seconde Guerre mondiale).

Timothée de Fombelle implante dans ce contexte difficile une trame complexe : et il le fait avec talent. Sa plume est vivante et son roman marque les esprits, notamment par ses personnages. En somme, ce sont beaucoup de phrases pour ces quelques mots : à lire et relire pour toujours mieux le savourer, pour toujours mieux le retrouver, comme on le ferait pour un bon ami.



Vango tome 1 : Entre ciel et terre, Timothée de Fombelle, Editions Gallimard, 364 pages, 17 euros 25.

«J'ai mis dans ce roman tout ce qui compte pour moi : le souffle de l'aventure, la fragilité, la cruauté, la beauté des existences. Je voulais une saga qui emporte le lecteur, mais qui laisse chez lui des traces» (Timothée de Fombelle).

Prix Livre entête- roman Ado 2011
Prix "Les mordus du polar" 2011
Prix jeunesse 2011 des libraires du Québec





Coup de coeur

15 commentaires:

  1. Deux très belles chroniques !
    Nathan : me conseilles tu Céleste ma planète ?

    N'y a t il donc aucun défaut à ce roman ? Perso je trouve que tout est un peu en "bazar" c'est dur de faire le rapprochement entre tous ces éléments..

    Feuy.

    RépondreSupprimer
  2. Quelqu'un dans ma classe avait fait un exposé sur ce livre et ça m'avait vraiment envie de le lire! J'avais adoré l'extrait qu'il nous avait récité et j'aimerais vraiment trouver ce livre dans la bibliothèque de ma ville!
    En tout cas, très belle chronique, comme toujours!

    RépondreSupprimer
  3. Cette chronique est super(be ?) et complète. Vos deux avis se ressemblent et donnent envie de lire le roman ! J'avais déjà emprunté ce tome 1 mais je n'avais pas eu le temps de le lire. Je vais remédier à cela (ça se dit, ça ?) ! :)

    RépondreSupprimer
  4. Plus Loin Que Le Bout De Mon Nez16 mai 2013 à 18:58

    Safran ton blog est super !!! Très beau !

    Et j'adooooooooore Timothée de Fombelle. La chronique est géniale. Vango est mon livre préféré !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup <3 !!! Je te comprends pour "Vango", qui est aussi l'un de mes livres coup de coeur :)

      Supprimer
  5. Une très belle chronique pour un livre tout aussi superbe. :)

    RépondreSupprimer
  6. Je suis tombée sur ton blog récemment, et j'adore! Les chroniques sont hyper complètes, c'est génial!
    Du coup, je suis tombé sur cette chronique de Vango. Au départ, je l'avais vu dans un magazine, mais sans m'y attarder. Pourtant, en lisant ton blog, j'ai vraiment eu envie de le lire! Alors voilà, je l'ai commencé, et je ne peux pas m'en détacher. C'est passionnant, tous ces voyages! Et j'adore cette ancrage dans le monde réel, avec les références à la seconde guerre et à ceux qui l'ont dirigés! J'ai hâte de connaître le dénouement de ce premier tome et surtout de lire le second!
    Merci pour cette belle découverte! :)
    ET un grand bravo pour ton blog qui est génialissime!

    RépondreSupprimer
  7. Coucou petitecanaille !
    Je suis TRES heureuse de t'avoir fait découvrir Vango, qui est une série absolument somptueuse. Une vraie merveille, un chef d'œuvre, quelque chose d'humain, d'authentique, d'humoristique, tout ça à la fois. Et merci de tes compliments et de ta venue !

    RépondreSupprimer
  8. Je suis en train de lire ce livre... Je crois que c'est d'ailleurs grâce à ton blog que j'ai eu encore plus envie de le dire Safran !

    Leila. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca me touche carrément ça, et je suis sûre que Nathan aussi :) Merci Leïla !
      Tu me diras ce que tu en as pensé ? J'espère que tu l'aimeras autant que moi :) Je porte vraiment ce bouquin dans mon coeur...

      Supprimer
  9. Argh dans mon précédent commentaire j'ai écrit "dire" au lieu de "lire".Désolé.
    Donc pour en revenir à Vango, je l'avais laissé dans un coin de ma bibliothèque... Puis j'avais lu deux chapitres et là je continue et franchement je ne suis pas déçue. Je dis waw. *-* On passe de plusieurs milieux différents, de son enfance, sa jeunesse. J'ai été éblouie par l'écriture de T. De Fombelles, c'est sublimement magnifique.
    J'en ai des petites paillettes pleins les yeux même si j'en suis au chapitre quatre ou cinq.
    Merci à l'auteur, merci à Nathan, Safran... *-*

    Leila. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est sublime… Il y a l'émotion, la vie, la poésie, le fantastique, les sentiments, les caractères, les dilemmes, les choix, l'humour, la beauté, la noblesse, la grandeur d'âme… Je suis amoureuse de cette plume, elle me fait ressentir tellement de choses… Continue de lire, j'ai hâte d'avoir ton avis sur toutes ses sagas (oui il y en a plusieurs, pour notre plus grand bonheur !! Et Timothée s'apprête à en publier une nouvelle il me semble)

      Supprimer
  10. Oui je suis tout à fait d'accord, tout ce que tu as dit est vrai et est très bien dit ! :) Il y a combien de tomes ? Deux trois ?

    Leila. :)

    PS : Tu as lu La Vérité Sur l'Affaire Harry Quebert ?

    RépondreSupprimer
  11. N’as-tu donc pas fait de chronique (ou même lu ?) Le Livre de Perle de ce même Timothée ? C’est enchanteresque, et si je ne connaissais pas l’auteur avant qu’on ne m’offre le livre à Noel, je lis maintenant toutes tes chroniques sur lui pour savoir à quoi m’attendre en achetant mes prochains :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de chronique, mais oui je l'ai lu ! Et tellement aimé... C'est surtout la lecture à voix haute qu'en a fait son auteur qui m'a faite tomber sous son charme. Mais oui je comprends, et fonce car c'est une valeur sûre !

      Supprimer

Coffee & Books demeure en ligne, mais il n'est plus possible de commenter les articles. Pour savoir pourquoi, merci de vous référer à l'article "Dernier baisers". Il est toujours possible de me contacter via l'adresse mail ou le formulaire prévus à cet effet.
Merci !

Les dernières chroniques

      

En cliquant sur les couvertures, vous accéderez aux dernières chroniques publiées sur Coffee & Books. Bonne lecture !

Vous aimerez aussi...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Coups de coeur du moment