9 mars 2013

Dossier : Oksa Pollock, analyse d'un best-seller français

    Si je vous parle d'une saga qui a conquis la planète, pour la jeunesse, en Europe, vous aller me citer... Harry Potter ! Mais si je précise que cette série est française, l'une de vos réponse sera : Oksa Pollock !

      Bien que n'aimant pas trop comparer les livres à la saga mythique qu'est celle de J.K Rowling, il faut dire que ces deux séries ont suivi un parcours quelque peu similaire : Cendrine Wolf et Anne Plichota, auteures des aventures d'Oksa et des Sauve-Qui-Peut - personnes qui ont fui Edéfia, un monde magique et parallèle, lors du Grand Chaos orchestré par les Félons - (voir le glossaire, un peu plus bas) sont à l'origine auto-éditées, mais les éditions XO ont repris par la suite la série, dont le premier tome, L'Inespérée, est sorti en 2010 et est (déjà !) adapté en Livre de Poche, avec mention spéciale Best-seller. Pas mal, non ? La série compte pour l'instant cinq tomes, et un 6e est en préparation, de même une nouvelle série, Susan Cooper ! En un clic, découvrez l'univers de ces deux auteures à la plume talentueuse !

      La Pollockmania s'est diffusée un peu partout, puisque pour vous donner les chiffres, la série a été traduite dans 27 pays ;  un film a également été signé, et les lecteurs attendent avec impatience de voir quelle actrice interprétera Oksa !

     Mais quels ingrédients si convoités, tant par les auteurs que par les lecteurs, ont donné à ce livre un tel succès ? Petit analyse, faite par moi (et pas officielle du tout ! C'est juste mon avis) :

Des héros très réels : Tous les Sauve-Qui-Peut ont un caractère qui leur est propre, très recherché, très différent. Les méchants sont très sombres et noirs, ont frissonne de leur cruauté. Les gentils, eux, ne sont pas niais : ils ont des forces, des faiblesses, des doutes, des périodes de joie, de tristesse, de réconfort. Quant aux petites créatures qui accompagnent les Sauve-Qui-Peut, elles sont extrêmement attachantes : dotées de leur petit caractère, on fond pour le langage ampoulé des Foldingots, la naïveté et la bonhomie de l'Insuffisant, le caractère parfois belliqueux du Gétorix, les Goranov si angoissées...


Une plume malicieuse et pleine d'humour : Le livre n'en manque pas ! Oksa est un personnage pétillant, qui arrive à plaisanter avec complicité avec son père Pavel dans des situations difficiles. On présente le personnage comme une jeune fille drôle, dynamique et assurée, qui a habitué ses parents à des discours enflammés et toujours affectueux. Les petites piques, les plaisanteries, sont disséminées au fil des pages, et la lecture n'en est que plus plaisante.

Une bonne dose d'aventure : Les péripéties des personnages ne se font pas attendre. Dès le premier tome, des choses incroyables sont révélées : la marque de la Jeune Gracieuse qu'est Oksa apparaît dès les premiers chapitres. Les actions s'enchaînent, tout va très vite, trop vite pour la jeune Oksa qui découvre l'existence d'Edéfia, un monde parallèle dont viennent tous les Sauve-Qui-Peut. Ceux-ci ont du s'enfuir après un complot visant la famille Gracieuse. Les deux auteurs ont déployé beaucoup d'imagination, et le rythme ne baisse jamais. Un roman doté de beaucoup d'action et beaucoup d'aventures. 

Des cadres incroyables : L'histoire ne se passe pas qu'à Londres, bien que cette ville, berceau de Harry Potter (ok, j'arrête les comparaisons ^^) soit le cadre initial du roman. Les cadres du récit sont divers et variés : ainsi, on passe d'un désert de sable brûlant où souffle une tempête aux eaux glacées du Groenland, en passant par un tableau magique aux forêts enchantées et aux roches arides dans lequel sont prisonniers les Sauve-Qui-Peut, et par le monde d'Edéfia, aux reliefs variés. Bref, encore une fois, une immense imagination a donné aux romans des lieux étonnants.


Des sortilèges et des Granoks : Les pouvoirs magiques des personnages résident en ces sorts et ces granules d'origine animale, végétale et minérale. Parmi les sortilèges, on retrouve le Magnetus, qui permet le déplacement d'objets par la seule pensée, le Voltical, qui défie la gravité, le Fourre-pensée, qui s'apparente à de l'hypnose ou au sortilège d'Amnésie dans Harry Potter... Quant aux Granoks, lancées au moyen de Crache-Granoks, elles sont diverses et variées :  certaines ont un usage domestiques, tandis que d'autres sont des armes parfois mortelles. On utilise une Granok grâce à une formule de quatre vers dont les deux premiers sont "Par le pouvoir des Granoks/Déchire ta coque". Deux vers propres à chaque Granok sont ensuite ajoutés à cette formule.


Et de l'amour : On retrouve un triangle amoureux cher à plusieurs auteurs célèbres, en les personnes d'Oksa, de son ami d'enfance Gustave Bellanger, et du sombre Tugdual Knut. Des liens se nouent, se mêlent en noeuds compliqués... Le héros et l'héroïne qui tombent amoureux au premier regard, ce n'est pas l'esprit de ce livre ! Mais ces trois personnages ne sont pas les seuls à ressentir de la tendresse et des sentiments, et cela donne au livre de la complexité.


Et un rapide glossaire des principaux personnages ! 


Oksa Pollock est une jeune fille de treize ans dans le premier tome, dynamique, joyeuse et débordant d'imagination, qui vient de déménager à Londres avec sa famille et celle de son ami d'enfance. Après que ce soient produits d'étranges incidents, une marque en forme d'étoile à huit branches apparait sur le nombril de la jeune fille : la marque de la Gracieuse, qui fait d'Oksa "L'Inespérée" ! De révélation en révélation, la jeune fille va découvrir un univers parallèle et dissimulé, tandis que de lourdes charges vont lui être attribuées...

Gustave Bellanger est le meilleur ami d'Oksa. Jeune homme du même âge qu'elle, il est décrit comme étant beau garçon ; mais c'est sa loyauté et sa fidélité qui en font un être d'exception et un excellent ami. Il va suivre Oksa dans toutes ses aventures, traversant néanmoins des passes tendues avec la jeune fille. Et un sentiment nouveau va grandir en lui envers Oksa : serait-ce de l'amour ? Tout est si confus pour le jeune homme...


Dragomira Pollock est la grand-mère d'Oksa et la mère de Pavel. L'excentrique Baba Pollock comme l'appelle affectueusement sa famille est sans doute le personnage qui m'a le plus marqué : dotée d'un style original et d'un caractère sans pareil, la Vieille Gracieuse est un personnage central de l'histoire. Toujours accompagnée par Abakoum, un Homme-Fé d'une grande gentillesse : il est calme et discret et veille fidèlement sur Dragomira et la famille Gracieuse. 


Tugdual Knut est un jeune homme sombre et à l'influence gothique d'origine Murmou. Il est présenté comme inquiétant et mystérieux, bien que le Foldingot de Dragomira affirme qu'il a un coeur pur mais sombre et entremêlé de ronces (de mémoire, les mots ne sont pas exacts). Il ressent une forte attirance envers Oksa, dont les sentiments sont confus, mais plus pour le pouvoir qu'elle représente que par amour. Quoique... C'est très compliqué.


Orthon McGraw est un Félon, un homme cruel et glacial, dénué de sens moral ou humain. Marchant dans les traces de son abominable père Ocious, qui avait manigancé un coup d'état, il a également travaillé à la NASA et comme professeur de mathématiques dans le collège londonien d'Oksa afin de se rapprocher géographiquement de la jeune fille et de l'utiliser comme moyen de retour à Edéfia. 


Voici (un extrait) de l'arbre généalogique des personnages, tiré d'un fansite, Oksa-San


En italique, les Du-Dehors, personnes n'étant pas Sauve-Qui-Peut et n'étant pas dotées de pouvoir magiques ; en souligné, les Sauve-Qui-Peut et les Du-dedans, descendants de familles ayant habité a Edéfia et qui ont des pouvoirs grâce à leurs ancêtres. 


Famille Pollock

Waldo et Malorane : Dragomira et Léomido (Fortensky).
Dragomira et Vladimir : Pavel.
Pavel et Marie : Oksa.
 
Léomido (Fortensky) et Lisa : Cameron et Galina.


Galina et Andrew : Nicole et Mary.


Famille Bellanger 

Pierre et Jeanne Bellanger : Gustave Bellanger (fils adoptif)

Famille Mc Graw
Malorane et Ocious : Réminiscens et Orthon.
 
Réminiscens et Léomido (Fortensky) : Jan.

Jan et Esther : Zoé (Evanvleck).
 
Orthon et Kate : Gregor.
Orthon et Barbara : Mortimer.

Ocious et Alma : Andreas.
 
Famille Knut :

Naftali et Brune : Olof et Helena.
 
Olof et Lea : Kukka.
 
Helena et Tyko : Tugdual et Till.


    Evidemment, cet arbre vous sera inutile si vous n'avez pas lu le livre : mais les personnages sont si nombreux qu'il devient indispensable à un moment, et c'est pour cela que les auteures ont placé en premières pages un arbre du même type pour aider les lecteurs en détresse ! ^^ 



Paroles de lecteurs, tirées du site XO éditions



"Ce livre est magique... 
Une fois que tu l’as lu, tu ne peut pas t’en passer !" Mathilda



"J’adore Oksa, sa famille et ses créatures... 
Une fois que je suis dans le livre, je ne peux plus me détacher !" Louloute



"Un grand merci aux éditions XO qui vont permettre à d’autres personnes de découvrir cette histoire magique et envoûtante. 
Le coeur est touché à travers les yeux." Louise



"Le Phénomène littéraire 2010 pour les enfants,ados,adultes... 
Après Harry Potter... 
Voilà qui arrive la jeune Gracieuse, Oksa Pollock. C’est le nom qu’il faut retenir et lire sans modération. Elles narrent les aventures d’un jeune fille de 13 ans au surprenant destin de Gracieuse. L’intrigue principale concerne la confrontation entre Oksa et le félon noir, qui tente de prendre le pouvoir sur le monde des Sauve-Qui-Peut. 
Une série magique, noir et envoutant et tout ça dans un décor réaliste, gothique et fabuleux !" Pollock67


La Pollockmania et vous, ça donne quoi ? Comment avez-vous découvert le livre ? Dites-nous tout !

13 commentaires:

  1. AH ! Je l'attendais ce dossier =D

    Je suis contente, les auteurs vont venir à un salon tout près de chez moi !!!
    ELles étaient déjà venu l'année dernière et j'avais hésité puis renoncé à me lancer dans cette série.
    Je ne ferai pas la même erreur deux années de suite ^^

    RépondreSupprimer
  2. Personnelement, j'ai été très déçue par Oksa Pollock version XO. J'ai connu la version "originale" si je peux dire, et cela n'a rien à voir avec cette version-ci, trop grand public à mon gout. Je n'ai même pas fini le livre (pourtant dédicacé) tellement il m'a déplue, une première! Sinon, c'est un très beau blog, tu gagne une abonnée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La version originale est celle de l'époque où les auteurs d'auto-éditaient ? J'aimerais beaucoup la lire ! On la trouve encore dans les bibliothèques ?

      Supprimer
    2. Oui, j'ai pu l'acheter. Je ne sais pas si on peut encore la trouver, peut être par le forum?

      Supprimer
    3. Je vais me renseigner :) Sinon, petite info, le premier tome de la nouvelle série d'Anne Plichota et Cendrine Wolf, "Susan Coopers", est sorti.

      Supprimer
  3. J'ai lu les trois premiers et j'ai vraiment adoré ! Prenant et fantastique. Je me retrouvais en train d'essayer de Volticaler ou d'envoyer un sort tel que le KnockBong je crois et celui avec la boule de feu.
    Hâte de lire la suite.
    Magnifique dossier

    RépondreSupprimer
  4. Ne me jetez pas la pierre mais ... je n'ai pas trop accroché. Je réessaierai !

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai jamais essayé de commencer. Pourquoi pas ? Et comme l'a dit Feuy, c'est un super dossier !

    RépondreSupprimer
  6. Pour ma part, Oksan Pollock m'est tombé des mains au bout d'une cinquantaine de pages, et j'aurais largement eu envie de le faire plus tôt si je n'étais pas partie avec l'envie de donner une chance à ce livre... Impossible pour moi d'accrocher, j'ai été incapable de m'attacher aux personnages ou d'apprécier ma lecture. Voilà, il y a des livres avec lesquels on n'est pas compatible, et clairement, Oksa Pollock n'était pas pour moi. ^^" Enfin bref, super blog sinon, bravo pour tout ça ! (:

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton avis est super intéressant ! Je suis d'accord : il y a des livres avec lesquels ça ne "marche pas"...

      Supprimer
  7. Ah Oksa Pollock...

    J'en avais entendu parler à la TV un jour puis paf une copine m'a offert le tome 2 mais comme j'avais pas lu le 1 c'était difficile de le lire alors je l'ai acheté au Salon du livre de Paris l'année dernière(2012)et je l'ai lu direct. J'ai ensuite lu le 2, acheté le 3 dès que j'ai pu et achetés le 4 et 5 au Salon de Montreuil (décembre 2012) et je les ai lu. Bref j'adore cette série. Est-ce parce qu'elle ressemble à HP, ma série préférée? Mystère...

    RépondreSupprimer
  8. ce livre est... trop géniAAAAAAAL !!!! (comme ferait agnès)

    RépondreSupprimer

Coffee & Books demeure en ligne, mais il n'est plus possible de commenter les articles. Pour savoir pourquoi, merci de vous référer à l'article "Dernier baisers". Il est toujours possible de me contacter via l'adresse mail ou le formulaire prévus à cet effet.
Merci !

Les dernières chroniques

      

En cliquant sur les couvertures, vous accéderez aux dernières chroniques publiées sur Coffee & Books. Bonne lecture !

Vous aimerez aussi...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Coups de coeur du moment