10 février 2013

Océania : Tome 1 : La prophétie des oiseaux




Flavia, 16 ans, vit depuis son enfance avec son grand-père Anatole, un guetteur passionné par les oiseaux. De leur habitation près de la côte, ils assistent à la montée des eaux qui menacent d'envahir leur village déserté et après lui, le pays entier et les continents... Alors qu'ils regardent la télévision, la présentatrice d'une émission appelée Le Choix Final lance un appel aux jeunes du pays : le gagnant d'un jeu de culture se verra offrir une place sur l'Espérance, le dernier bateau en partance vers les Etats-Unis, qui ferment l'immense digue protégeant les Etats de la montée des eaux. Flavia part pour Paris, mais c'est vite la désillusion : le jeu est truqué...
Alors qu'elle se tient devant les portes désormais closes de l'émission, Flavia rencontre un autre présentateur, Noël Nora, qui la fait rentrer. Flavia atteint la demie-finale, mais, écoeurée par le trucage, dénonce en direct le jeu télévisé et rentre chez elle. Le lendemain, le capitaine d'un brick goélette, voilier ancien, arrive dans la petite cabane près de l'océan et offre une place à Flavia sur son bateau : la dernière occasion de partir aux Etats-Unis... avant l'engloutissement des terres. La jeune fille refuse énergiquement, mais son grand-père la pousse et elle finit par embarquer. Se faisant passer pour la nièce du capitaine, elle est forcée de rester à l'écart des autres passagers; mais elle finit par les rencontrer en cachette : tous les jeunes accompagnent leurs parents, scientifiques, dans une mission bien mystérieuse... Au cours d'une tempête, Flavia est précipitée par-dessus bord. Et le narrateur change : on découvre alors Chris, un jeune homme citoyen américain. Qui découvre près de la digue une jeune fille inconsciente...




J'ai trouvé ce livre parfait. Flavia est un personnage dotée d'un fort caractère, une jeune fille très humaine et à laquelle on peut s'identifier. Les personnages sont différents, tous très réalistes, on peut volontiers les imaginer.

Et les descriptions m'ont littéralement soufflées : une telle finesse, une telle précision, l'image du voilier scindant les flots déchaînés s'est imposée d'elle-même, tout comme ces Etats-Unis futuristes encerclés par une immense digue sombre. Les aventures des personnages s'enchaînent très vite, on découvre au fil des pages des secrets enfouis, des pistes mystérieuses, des dangers menaçants : je n'ai pas lâché ce livre, du début à la fin, tellement j'étais plongée dans le roman.
Il y a également cette romance entre Chris et Flavia (bon, je vous le dis, mais on part du fait que vous lirez le livre ^^), décrite avec subtilité, avec "pudeur et amour" comme dirait Joseph Kessel. Les deux jeunes gens se découvrent, et c'est le coup de foudre. C'est fort et très beau. Une tétralogie (une saga de quatre tomes) prometteuse ! Je suis partie pour lire toute la saga, et vous tiens au courant !



Océania : Tome 1 : La prophétie des oiseaux, Hélène Montardre, Editions Rageot, 331 pages



Hélène Montardre est née en 1954 à Montreuil, mais ses racines se trouvent dans les monts du Forez. Après le bac, elle poursuit des études d'anglais qui la conduisent jusqu'à une thèse de doctorat. Petite, elle voulait écrire, voyager, avoir des enfants. Cela ne correspondait à aucun métier précis. Alors elle en a exercé plusieurs : assistante de direction, guide culturel, éditrice... Les voyages ? Ils ont toujours fait partie de sa vie. Les enfants ? Elle a deux filles. L'écriture ? L'écriture a toujours été une certitude, un fil conducteur, un besoin, le seul moyen qu'elle ait trouvé pour transmettre rêves, envies, espoir, mais aussi la force et la fragilité de la vie et de la mémoire. Ses livres, romans, albums, contes, documentaires - une cinquantaine publiés à ce jour - s'adressent à tous ceux qui ont envie d'y mettre leur nez. La littérature de jeunesse la passionne à tel point qu'elle lui a consacré une deuxième thèse. Depuis 1981, Hélène Montardre vit dans la région toulousaine. Mais elle s'en échappe souvent pour rencontrer ses lecteurs, voyager, ou retrouver le Forez, la région des Bois Noirs au cœur des " Monts du Soir " où naissent ses idées de romans. (Tiré du site Amazon.com)


« Ils étaient là, dans l'immense cuvette protégée par la dune et par la pinède, prenant possession des lieux comme s'ils avaient toujours niché à cet endroit précis. Ils s'affairaient, transportant brindilles et mousse, piaillant, criant et se disputant, pour édifier le nid qui les abriterait. Alors Flavia oublia le grondement des vagues. Aigrettes, hérons, pluviers, barges, courlis, chevaliers, bécassiers, canards... Anatole lui avait appris le nom des espèces qui évoluaient sous ses yeux. Et quand elle les observait, elle passait dans un autre monde, comme si un mystérieux courant la reliait aux oiseaux, comme si un fil invisible se tendait soudain entre elle et chacun d'eux.

[…]
Mais pourquoi, cette année-là, leur arrivée était-elle aussi tardive ? Cela avait-il un rapport avec la montée des eaux ? Pendant des jours et des jours, ils avaient survolé l'océan, qu'avaient-ils vu ? Est-ce que, de l'autre côté, les vagues gagnaient aussi sur les terres ?
Longtemps Flavia observa le manège des oiseaux. Elle se sentait apaisée. « Tant que les oiseaux reviendront, nous ne risquons rien. » avait affirmé son grand-père.
Et les oiseaux étaient venus.
Cette année encore.
»

4 commentaires:

  1. Ça a l'air génial ! Ça me fait très envie, en tout cas. :)

    RépondreSupprimer
  2. Alors là ça donne envie ! Cette chronique est super !

    RépondreSupprimer
  3. en fait je l'ai commencé mais ça ne m'a pas trop plu, j'ai trouvé que les moments avant que Flavia monte sur le fameux bateau étaient trop longs... j'ai abandonné, mais je vais sûrement reprendre d'ici quelques mois :)

    RépondreSupprimer
  4. je confirme: ce livre est un veritable petit bijou. Les 3 tomes suivants sont également extras.

    RépondreSupprimer

Coffee & Books demeure en ligne, mais il n'est plus possible de commenter les articles. Pour savoir pourquoi, merci de vous référer à l'article "Dernier baisers". Il est toujours possible de me contacter via l'adresse mail ou le formulaire prévus à cet effet.
Merci !

Les dernières chroniques

      

En cliquant sur les couvertures, vous accéderez aux dernières chroniques publiées sur Coffee & Books. Bonne lecture !

Vous aimerez aussi...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Coups de coeur du moment